Jeu coquin pour adultes

Testez notre nouveau jeu gratuit pour pimenter vos nuits en amoureux !

Jeu de défis coquins pour couples

Le plus beau des cadeaux pour la Saint Valentin

Histoire érotique
12 Janvier 2018

« Joyeuse Saint-Valentin... » Maël se fige à l'entrée de la chambre, plus qu'agréablement surpris. Clara l'avait hâté de revenir de ses courses et il comprend pourquoi, enfin. La divine brunette est allongée sur le lit, son adorable moue boudeuse éclairée d'un sourire. Elle n'était pas à court d'idées pour passer une Saint Valentin inoubliable ! Elle s'est paré d'un ensemble de lingerie qu'il ne connaît pas, rouge sang, où le string est surmonté d'un ruban assorti, attirant aussitôt l’œil sur son fessier rebondi. Le jeune homme fait un pas dans la pièce, incapable de lâcher du regard son amante, une érection bien visible déformant l'avant de son pantalon. L'esprit romantique, lui était allé acheter un bouquet de roses passionnées, écarlates. Peu naïf, il a également prévu de quoi occuper cette journée, placée sous le signe de l'amour et de la passion. Dans le petit sachet rose accroché à son poignet, une huile de massage aussi délectable sur la peau que sous la langue et un terrible jouet, à faire vibrer sa compagne.

« Alors, tu vas rester figé là encore longtemps ? » Avec grâce, langoureusement, Clara quitte le lit et s'approche lentement de son compagnon, dont le sourire un peu niais reste figé sur son visage. Elle est délicieuse... une véritable sucrerie qu'il dévorera dès qu'elle relâchera sa garde. Clara lui prend des mains le bouquet de roses, inspire le parfum entêtant qui s'en dégage...

« Merci... elles me plaisent beaucoup. » Mais pas assez pour lui faire perdre de vue le but premier de l'échange. Adieu petites roses, cruellement mises de côté pour laisser place à quelque chose de nettement plus intéressant. Clara fouille dans le sachet alors que son compagnon commence à l'enlacer, ses mains posées sur ses hanches puis flattant son superbe postérieur, généreusement mis en valeur.

« De l'huile de massage ? » La jeune femme glisse sa langue sur ses lèvres rouge sang. Voilà une excellente façon de se mettre en appétit. Elle attire Maël vers le lit et le pousse à s'asseoir, à s'installer un peu plus confortablement. Lui sent ses jambes céder sous la poigne de son amante, tombant faiblement sous son pouvoir. Pauvre homme... c'est désormais si simple d'ouvrir son pantalon, de relever son tee-shirt pour y embrasser son abdomen bien dessiné. Son pénis se dresse fièrement, suppliant un peu d'attention de la part de Clara. Celle-ci y dépose quelques simples baisers, son souffle chaud et taquin glissant sur le membre viril. Maël frémit, les dents serrées. Il lui semble que sa compagne prend un temps terrible pour couvrir ses mains de l'huile de massage, l'observant parfois de ses beaux yeux sombres et cruels. Avec cette même douceur, cette patience frustrante, elle fini par apposer ses mains bien chaudes contre son pénis, débutant un jeu terriblement sensuel. Du doigté, elle en a, tant pour elle que pour lui. Et bon sang, avoir cette femme superbe à ses pieds, qui use de son savoir pour le faire tenir dans l'excitation sans pour autant lui offrir la libération... n'importe qui deviendrait fou.

« Clara... s'il te plaît... » S'il te plaît quoi ? La jeune femme hausse un sourcil amusé. Le pauvre... l'huile sent particulièrement bon, le contact chaud est agréable. Mais c'est loin d'être suffisant pour satisfaire pleinement un homme affamé. Généreuse, Clara accepte de changer de stratégie pour lui plaire un peu plus... mais sans promettre de lui donner ce qu'il veut ! D'un geste, elle retire son soutien-gorge, exposant sa poitrine magnifique avec son regard. Puis, taquine, saisit son membre viril entre le moelleux de ses seins. Rapidement, sa chair se couvre d'huile, la lubrifiant parfaitement pour rendre la branlette d'autant plus agréable. Maël se met rapidement à gémir, son pénis vibrant de toutes ses attentions. Alors quand elle y ajoute la langue, autant dire que la perte de contrôle est proche, très proche... Ses lèvres douces se referment sur son gland, sa langue taquine les zones les plus sensibles. Rapidement, le jeu s'accélère, d'autant plus cruel pour le pauvre homme qui, devant le spectacle, peine à garder le contrôle de lui-même. Cela tombe bien, elle ne compte pas le lui laisser. Quelques mouvements, encore et il se libère encore, couvrant ses seins et son visage de sa semence. Clara ouvre la bouche, langue tendue pour récupérer l'offrande... et se relève, plus que fière, victorieuse de cette première manche...

« Viens ici, espèce de diablesse... ! » Un couinement et la jeune femme fuit ventre à terre, gloussant comme une écolière. Son compagnon a récupéré le second présent de la journée et compte bien faire payer sa diabolique amante avec ce ticket qui l'enverra tout droit en enfer. Elle ne file pas loin la pauvrette, rattrapée dans le salon où elle est déculottée, allongée le ventre contre les cuisses de Maël. Prête à recevoir la fessée, en somme... et c'est ce qu'il se charge de faire, marquant la chair hâlée de marques rouges, punitives. Une fois Clara suffisamment châtiée, le jeune homme active le jouet, surmonté d'une tête tournante, un petit objet de torture qu'il applique contre son entrée. Une véritable machine à orgasmes, d'autant plus qu'il sait son amante particulièrement réceptive à ce genre de torture. A peine le jouet appliqué qu'elle se met à hurler, battant des jambes pour échapper à la violente vague de plaisir qui la secoue toute entière. Fermement retenue pourtant, elle se voit obligée de subir les coups infligés, un délice pour les yeux de Maël qui admire son cul bien marqué, une érection naissant à nouveau de ce simple, mais délicieux spectacle. Il n'en faut pas plus à la jeune femme pour jouir violemment, inondant les cuisses de son compagnon de ses plaisirs. Épuisée, l’œil vitreux et le corps encore tremblant, elle supplie du regard pour une petite pause, juste de quoi reprendre ses esprits avant de reprendre les festivités. Après tout, la journée est loin d'être terminée...